L’Ouvrage du fou

Soirée où l’on dit les mots qui viennent en bouche

Ô silence la musique est partout, dans les gestes et ailleurs, elle attend, elle guette

Nuit laboratoire de poésie sonore

>11043028_394708857374915_4215104309061413609_n

De 2009 à 2016, ce sont plus de 20 soirées d’expression libres qui se sont déroulées en musique, au rythme de lectures de textes à soi ou à d’autre, d’improvisations, d’écritures sur place, seul ou à plusieurs.

A l’initiative de ce projet – Sébastien Hoffmann« De simples rendez-vous où les mots des lecteurs, des loquaces, des illuminés nocturnes, des poètes non-proclamés, de ceux qui se réclament du Slam, de Baudelaire ou de Brassens ou des trois, ont pu couler et, à travers un microphone amplifié, toucher les oreilles tendues. »

« Entrez libre, prenez le micro et offrez-vous, offrez-nous un instant de votre propre poésie. »

Soirée après soirée, le collectif a proposé de nouvelles thématiques qui investissaient alors la salle de spectacle de la Maison de la Culture et des Loisirs de Metz (MCL), « Le Relais » avant de se délocaliser dans d’autres lieux. Les titres des thématiques sont volontairement étranges, peuvent faire sourire. Ils sont pensés pour provoquer l’imagination et bousculer les ressentis de chacun. Ainsi, une mise en espace du lieu était inventée à chaque soirée selon le thème afin de transporter le public, lui permettre de lâcher-prise, de favoriser l’écoute et les échanges.

Lors de chaque soirée, un maître de cérémonie veillait au rythme de ces dernières, relançait les lectures, faisait en sorte que soient renouvelées les propositions d’expressions. « La billetterie de textes » présente à l’entrée de la MCL permettait à chacun de s’armer de quelques lignes à lire, raconter, écouter.

>

Les objectifs du collectif étaient multiples à travers la réalisation de ces soirées :

  • Offrir un espace d’expression libre ;
  • Libérer paroles et mots au travers de multiples expressions artistiques ;
  • Mettre en avant l’oralité et le mélange pluridisciplinaire des arts ;
  • Proposer un temps pour échanger, partager dans un espace chaleureux et dédié à l’expression ;
  • Proposer des actions mettant en avant les mots écrits, les mots dits ;
  • Décomplexer le rapport à l’écriture et à la lecture.

lodf-(25)

Au fil des soirées, grands puis moins grands sont venus s’exprimer, échanger, écouter. 

Le travail de coordination et de préparation était réalisé longtemps en amont par la direction artistique de L’Ouvre-Boîtes. Le reste de l’équipe regroupait les forces vives et bénévoles qui répondaient favorablement pour aider : peinture, bricolage, installation, accueil, bar et restauration, chargement et déchargement de matériel, désinstallation. Ils sont tous des amoureux de la lecture et de l’écriture, tous animés d’une grande énergie et qui croient profondément à l’intérêt culturel d’une proposition d’expression telle qu’elle était imaginée à L’Ouvrage du fou.

>

Au fil du développement du projet, L’Ouvre-Boîtes a choisi de se rapprocher de certaines structures afin de pouvoir développer les installations et le contenu des soirées tout en restant fidèle à la ligne artistique choisie. Ainsi, des partenariats de proximité ont vu le jour avec : la MCL de Metz (implication du personnel de la MCL, création de lien avec les expositions), Emmaüs – Peltre (convention de prêt pour avoir accès à du mobilier différent pour chaque soirée), Bouquiniste – Clouange (don de livres), La Boussole – Metz (produits locaux), Grenaille – Jarville-La-Malgrange (bière – micro-brasserie) et Les délicieux sortilèges – Metz (sirops & jus).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Découvrez le reportage de Mirabelle TV réalisé lors de L’Ouvrage du fou « Mauvais Genre »

Revue de presse