Les Récits vagabonds

Dans chaque lieu, dans chaque commune, chaque jour se vivent des histoires : des histoires personnelles, des histoires collectives.
img_3579NBDes histoires qui font un territoire.
Des anecdotes d’un temps.

L’extraordinaire ordinaire.

Les « Récits vagabonds » visaient à entretenir un rapport de proximité avec les personnes, s’appuyant sur les histoires de chacun. Ce projet a vu le jour en 2013. Il a eu le soutien du Conseil Régional Lorraine, du Conseil Général de la Moselle, du dispositif Envie d’Agir, de la librairie Le Préau en terme financier et en terme de partenariat en nature avec l’Atelier des Traverses et l’Assolatelier. Il s’adressait aux habitants des communes de petite à moyenne taille, dans les endroits où la culture est peu présente et dans tous les endroits qui veulent faire revivre leurs espaces de vie et créer de la chaleur par l’échange humain.

Le projet cherchait à mettre en avant la simplicité des instants, toujours précieux, et la beauté des histoires. Il cherchait un souffle d’authenticité, aussi bien dans l’échange que dans la création. Le projet était également un appel à investir autrement ses lieux de vie.
Pour cela, les bricoleurs d’histoires venaient à la rencontre des personnes pour mettre en lumière des bribes de vie, de souvenirs… Ils créaient les conditions pour mettre en corps, en voix, des moments parfois oubliés ou des instants qui pouvaient être à partager.

Les « Récits Vagabonds » exploraient les idées, l’imaginaire et liaient ensemble l’écrit et l’oral, la plume et la voix. Les histoires étaient tissées et rendues publiques à travers : des veillées «racontage», des criées publiques, des récoltes d’histoires et des ateliers d’écriture et d’art postal. Elles pouvaient aussi être restituées à travers des lectures, des livrets et recueils de textes, des expositions sonores et plastiques, …

img_3599vignAfin de mener à bien ces différentes actions, une démarche de rencontre avec les acteurs locaux des lieux où allaient se déroulaient les « Récits Vagabonds » était systématiquement entreprise. Cela permettait un ancrage plus important, une réelle compréhension du tissu urbain et une implication qui rimait alors avec valorisation de l’identité locale.

Si les « Récits Vagabonds » en tant que tel ne sont plus expressément entrepris par le collectif, plusieurs des formes qui y étaient proposées ont perdurées à travers différentes propositions artistiques de L’Ouvre-Boîtes telles que les Haut-Parleuses, les ateliers Écriture & Graphie et d’autres propositions plus ponctuelles…

img_3719vign