Stéphane Jordan

Chanteur, musicien & auteur-compositeur

 

Chanteur et guitariste autodidacte, Stéphane joue de l’orgue et apprend le solfège dans une école de musique de la région Mulhousienne où il est né.

Georges Brassens, Pierre Perret, Jerry Lee Lewis et le Grand Orchestre du Splendide, sont les premiers 33 tours qu’il écoute à l’âge où l’on ne va pas encore à l’école. Passionné de littérature et de poésie il écrit ses premiers textes et chansons à 17 ans, et l’on n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Il joue son premier concert le 21 juin 1991 dans un quatuor rock et festif monté pour l’occasion, qui reprend Jacques Dutronc, Alain Baschung, les Rolling Stones et ses premières compositions originales : le groupe Valiumvalse était né !

L’histoire avec le groupe durera près de 20 ans. En 2003 la rencontre avec le label PST sera décisive. Il signe trois albums La totale, La dèche et Le Tango des gangsters, notamment illustré par Tomi Ungerer. Après plusieurs centaines de concerts en France et en Europe, des scènes partagées avec Tryo, les Têtes Raides ou Zebda, la belle aventure s’achèvera en 2010 par un concert mythique aux Copains d’abord à Mulhouse.

En 2012 il crée son nouveau projet Rose Babylone qui se décline en caravane rouge et rose sur les routes de France. En 2013 paraît aux éditions Mediapop le recueil de poésie Rose baby alone, une fiction autobiographique sur les traces de trois femmes : Mary, Fatima et Rachel.

En mars 2016, il signe l’album Libido sous le label #14 records. Un hymne à la diversité et au voyage, des chansons épicées et des textes chargés d’une grande sensualité.

C’est en 2016 qu’il accompagne au piano la conteuse Eurgen dans Les histoires secrètes de la bouche d’en bas, spectacle pour lequel il signe la création musicale.

Il commence la même année l’écriture de son prochain spectacle Le Homard d’Aurélia, qui ne sera ni un concert, ni une pièce de théâtre mais un entre deux à la fois chanté et raconté.